Pfinzgaumuseum

De Stadtwiki Karlsruhe

Le Pfinzgaumuseum (musée Pfinzgau) est une collection d'antiquité dans la Durlacher Karlsburg. Elle se trouve dans les étages supérieurs, mais elle est accessible sans barrière par un ascenseur.

Il y a une exposition permanente sur l'histoire de Durlach, ainsi que des expositions spéciales, qui changent deux fois par an. En outre il ya une fête de musée anuel ainsi qu'une journée des enfants très appréciée.

Le musée a un groupe des amis de soutiens, le cercle d'amis Freundeskreis Pfinzgaumuseum Freundeskreis Pfinzgaumuseum.

expositions spéciales

Passé

  • À partir d'août 2009: „L'incendie du 1689”
  • du 15 mars au 19 juillet 2009: Le club carneval de Sonnewerbele bouleversé fin 2008 „Der Fastnachtclub Sonnewerbele”, über Club carneval Sonnewerbele Durlach 1967
  • „Eau. L'histoire de l'approvisionnement en eau à Durlach”, en collaboration avec les services techniques de Karlsruhe, 2006
  • ”L'histoire de la santé publique à Karlsruhe et Durlach” - dans la double exposition le musée a montré avec le musée de ville Stadtmuseum Karlsruhe au 100ième anniversaire d'hôpital de la ville Städtischen Klinikums des publications de l'histoire de l'hôpital. 22. septembre 2007 jusqu'à 27. janvier 2008.
  • „Durlach 1938 - Le rattachement”, jusqu'au 6. juillet 2008
  • „Restaurants à Durlach du Moyen-age jusqu'à aujourd'hui”, 19. juillet 2008 à 15. février 2009 (convoyeur on a publié un petit cahier)

Histoire

Déjà 1902 il y a des réflexions concernant la collection d'antiquité, car il y a des craintes, que tous le vieux pourraient disparaître. On a réflechit de fonder un cercle d'amis d'antiquités, pour collecter de l'argent, pour être en mesure d'acheter des objets intéressants. 1906 il y a des premiers objects dans l'hôtel de ville Rathaus Durlach mis à la disposition des citoyens, qui ont été mis plus tard dans le Prinzessenbau de la Karlsburg. Toutefois s'étaient seulement des objets historiques.

1907 le conseil municipal a chargé Emil Lichtenauer de s'occuper comme conservateur bénévole des pièces de collection. Depuis 1912 il y a aussi un petit budget pour la collection. 1913 Monsieur Lichtenauer a été remplacé en raison de l'âge par Friedrich Eberle, qui avait déjà une collection privée et qui a réunit les deux. Eberle a nommée cette collection pour la première fois "Pfinzgaumuseum", parce qu'elle ne concernait pas seulement Durlach mais aussi les villages de montagne. Eberle a réussit une carte pour sa activité du maire de Durlach. On recue encore des 300 objets, aussi de contructeur de ville Haug, qui a trouvé quelques pièces par des fouilles archéologique. Comme ça il s'acumulent beaucoup des armes, projectiles et aussi une collection des fer à cheval (cette dernière existe encore aujourd'hui). Pendant que Eberle a fait son service militaire au première guerre du monde, sa femme Walburga s'occupée du collection. Après la guerre les objets trouve une place dans son propre appartement. Eberle a collecté aussi des objets du première guerre du monde, entre outre 400 cartes postales et même du papier hygiénique.

En juillet 1922 les objets trouve place dans le Prinzessenbau du Karlsburg, en avril 1924 on a fêté ici l'ouverture du musée de Pfinzgau. L'entrée a coutée 30 centimes, les heures d'ouverture ont étés chaque deuxième dimanche de 11 à 13 heures. Le musée était aménagé comme un appartement, il n'y avait aucune structure dans la présentations des objets.

Eberle a souvent se demets de son fonction, s'il y a eu des querelles. 1929 il a écrit, que le musée aurait des problèmes de place. 1934 on a voulu laisser quelques objets dans le musée de l'armée à Rastatt, mais tous les gens se défendent de cela.

Après le rattachement de Durlach 1938 le musée passe en la possession de la ville de Karlsruhe, toutefois il est écrit dans le contrat de rattachement, que le musée et la bibliothèque doivent être conserver. Eberle a peu avant enquêté sur l'inventaire. Dans la deuxième guerre du monde il a distribuer des objets du grand valeur entre les citoyens de Durlach, en cas de destruction des quelques maison ne tous les objets sont perdues. Lui-même dort pendant la nuit au musée. Cependant il a du dégager beaucoup de ses armes.

1948 les salles de Karlsburg ont été practicable à pied, de toutefois Eberle a donne sa foction à sa femme et Heinrich Liede (?). Eberle est mort 1948, mais il a aussi emporter beaucoup de connaissance dans la tombe. Liede a collecté peu, mais il a conservé les objets, et en manque d'espace il n'y a rien changer.

1953 on a fait une réorganisation de la collection, depuis 1954 l'exposition était ouverte chaque dimanche. Si il y a des classes vourdront visiter l'exposition, il doivent demander par écrit chez Liede, qui pourrait duré en cas de correspendance quelques semaines.

Après l'entrée était gratuite, mais il y avait beaucoup de critique dans la presse; quand même il se changera rien à la situation mauvaise. Trop obstiné rassembler, l'escalier en colimaçon dans le Prinzessenbau est trop dangereuse. 1960 une commission doit faire des propositions pour le trier, avec la conséquence, que quelques objets figurent dehors. Des plans, de transérer dans le "Alte Durlacher Wasserwerk", finissent avec des protestations massives.

1972 Monsieur Liede démissionne. Il y a une expositions à la mairie avec des prêts du musée. 1976 on a reouvert avec un zone de sujet réduit dans la Karlsburg, accessible par l'entrée C. Des élèves du gymasium font le service. Mais encore une fois il y a de critique: L'exxposition ne serait pas présenter par des scientifique, et oùest la collection de fers à cheval? En juin 1977 on a montrée l'exposition "Die Staufer am Oberrhein", qui a attiré aussi visiteurs comme jamais. Fin des années 1980 il suit l'élaboration scientifique de la collection. Christiane Weber a controlée la liste inventaire de Eberle et la mis à jour. Entre-temps il y a environ 5.000 objets, qui sont tous cataloguer, et on rajoute toujours des nouvels objets.

En ce temps on a aussi fait l'annexe en deux étages, et maintenant il y a 1500 qm à disposition. Pendant l'annexe du toiture de Karlsburg on a livrer des choses comme un chariot à ridelles avec une grue, et le chariot doit rester là-bas pour tout le temps. 1994 on a installer l'exposition permanente, mais il n'y a aucune pièce sur l'industrialisation de Durlach, bien que elle soit très importante. Celles-ci trouvent peu à peu le chemin dans le musée.

Depuis 2001 est Dr. Anke Mührenberg responsable pour le Pfinzgaumuseum. 2008 il y a eu 9.985 visiteurs.

Horaires d’ouverture

Samedi 14:00 à 17:00 heures
Dimanche 10:00 à 17:00 heures

Adresse

Karlsburg Durlach
Pfinztalstraße 9
76227 Karlsruhe
Telefon: (0721) 1 33-42 17
(H)  prochain arrêt: Schloßplatz    

Liens externes

Paternité

Cet article est basé sur Pfinzgaumuseum de la version allemande de 13. März 2009, 12:59 Uhr. Une liste des auteurs peut être trouvée dans la « Versionen/Autoren » (historique des versions). Tous les textes du Stadtwiki Karlsruhe allemand sont sous licence de CC-license by-nc-sa.